La conférence des journées de l’AFTE de 2014 consacrée au thème « Accroitre la visibilité et la disponibilité de son cash » avait confirmé l’intérêt des trésoriers et des décideurs financiers autour des sujets de Cash Management et de prévisions de trésorerie et avait permis d’identifier une déficience de nombreuses entreprises au niveau de la maîtrise des processus de prévision de trésorerie comme de leurs connaissances des outils financiers disponibles (analyse, reporting).

Dans son étude sur « Les prévisions de trésorerie, un enjeu au centre des décisions stratégiques de l’entreprise » (1) réalisée sur le deuxième semestre 2015, le cabinet Mazars confirme l’intérêt accru des entreprises autour de ces sujets et propose un état des lieux des pratiques des entreprises.

« 75% des sociétés interrogées considèrent que les prévisions de trésorerie constituent un enjeu croissant. »

Les décideurs stratégiques et financiers ont conscience de la nécessité d’avoir une visibilité sur les flux entrants et sortants, et une approche suivie de la trésorerie disponible.
L’enquête confirme « que les prévisions de trésorerie constituent une préoccupation croissante dans la gestion des entreprises sur les 5 dernières années. […] Des évènements propres à chaque entreprise, nécessitant d’avoir une visibilité accrue sur les encaissements et les décaissements et donc sur la trésorerie disponible, en sont plus directement la cause explicative (problème de financement, baisse du cours des matières premières, augmentation des acquisitions.) » .

Une prévision de trésorerie efficace nécessite de disposer d’éléments précis sur l’évolution présumable de l’environnement pour les semaines ou les mois à venir, elle doit être établie à une fréquence régulière. Le suivi et le pilotage de la santé financière de l’entreprise nécessitent une anticipation des variations de trésorerie établie sur l’analyse de prévisions sur des horizons différents, à la fois à court et à long terme.
Associer une prévision court terme (hebdomadaire et mensuelle) en analysant les encaissements et les décaissements, et une prévision moyen-long terme (annuelle, mensualisée ou trimestrielle) à partir du tableau des flux, permet de suivre de nombreux indicateurs clés et ainsi d’orienter la stratégie financière de l’entreprise : « il est à noter qu’il n’y a pas d’imperméabilité entre le long terme et le court terme puisque lorsqu’elles coexistent, ces deux prévisions sont rapprochées dans une entreprise sur deux pour s’assurer qu’il existe bien une cohérence globale. »

« 67% des entreprises interrogées ont un plan BFR »

Cependant, l’enquête révèle que même « s’il existe des réseaux d’échanges professionnels liés au BFR ou au Cash Management, ils sont rarement dédiés aux prévisions de trésorerie (dans 8% cas des cas seulement) » . Le manque d’homogénéité des pratiques financières dans les filiales d’un même groupe est un frein à la construction de prévisions de trésorerie. L’efficacité de la prévision répond donc à une nécessité d’harmonisation des processus communs à l’ensemble d’un groupe : format de collecte homogène, intégration des filiales, bonne communication entre la société-mère et ses filiales (via un logiciel de management de trésorerie) et donc à l’institution d’une culture cash au sein du groupe.

Référencée dans les Cahiers Techniques de l’AFTE (2), la plateforme web Taïga est un outil incontournable utilisé par de nombreux adhérents et par plus de 3000 utilisateurs dans le monde : DAF, crédit managers, agents de recouvrement, directeurs de trésorerie, contrôleurs financiers, banquiers…

La technologie Taïga Cash Forecast (TCF) permet la consolidation, l’analyse ainsi que la création de reportings des flux de trésorerie à court et à long terme. Développée en mode SaaS, elle permet de construire et de piloter une prévision de trésorerie groupe « glissante » et actualisée, en harmonisant les processus de reporting et de collecte de données. Plateforme collaborative, elle permet d’appréhender simplement l’ensemble des difficultés liées aux contraintes d’un groupe (Cash Pooling, Flux intercompagnie, multiplicité des devises, identifications des flux cash et non-cash).

Un mot de Claude Pezant, EDF Directeur Trésorier et Financement Intra Groupe :
« Pour piloter au mieux la gestion financière, il convient de ne pas subir ses variations de trésorerie mais de les anticiper pour mieux les gérer. Pour les entreprises il faut donc à n’importe quel moment, connaitre sa trésorerie disponible, anticiper les besoins opérationnels à court terme, moyen et long terme, afin d’assurer sa solvabilité et le financement de son développement mais aussi minimiser les coûts financiers. […] Pour faire des prévisions de trésorerie un exercice à succès, il convient d’avoir une démarche progressive et pragmatique, qui passe par l’intégration progressive des filiales d’un groupe en commençant par les plus significatives. Il faut communiquer sur le pourquoi du projet et les bénéfices attendus, imposer un format et des éléments de langages communs et partager les bonnes pratiques avec un souci quotidien d’échange et de communication. »

 

Sources:
(1) Les prévisions de trésorerie, un enjeu au centre des décisions stratégiques de l’entreprise
Cabinet Mazars, 2015

(2) Les Cahiers Techniques de l’AFTE, Cartographie des logiciels utilisés par les adhérents de l’AFTE, Novembre 2016 (téléchargeable via ce lien http://www.afte.com/cataloguepublication_cd5_116.html)

 

Découvrez la solution TAIGA CASH FORECAST en cliquant ici : TAIGA CASH FORECAST