RECHERCHEZ PARMI NOS PAGES

Contactez-Nous

Pour toute information, n’hésitez pas à contacter nos équipes

Presse

Un vent d’innovation souffle sur les entreprises. Quelques mots sur TAIGA

Il y a 1 year

Article paru dans Informations Entreprise N 153 Juillet-Aout-Septembre 2014.

En se présentant comme le 1er éditeur de solutions logicielles de reporting et de monitoring en matière d’optimisation du besoin en fond de roulement (BFR) et des prévisions de trésorerie, la société TAIGA joue la carte de l’innovation pour servir la gestion des flux des entreprises. En quoi les outils proposés se démarquent-ils de la concurrence? Quelle est leur valeur ajoutée ? Explications…

«Inutile d’attendre d’être malade pour se soigner, autant se vacciner avant». D’emblée, Etienne Téqui, Directeur Général et co-fondateur de la société TAIGA donne le ton. Avec Frédéric Doumenc, l’actuel Président et également co-fondateur, ils ont la volonté en 2009 de permettre aux entreprises de toute taille et notamment aux Grands Comptes, d’optimiser leur BFR et leurs prévisions de trésorerie. Le tout était de trouver une solution novatrice qui donne aux organisations la possibilité d’améliorer simplement et de manière flexible la gestion de leurs flux.

Partant du constat que les entreprises ont souvent des difficultés pour financer leur exploitation et qu’il convient de renforcer la transparence dans la communication à travers des indicateurs de performance, Etienne Téqui et Frédéric Doumenc ont donc décidé, en avril 2009, de lancer TAIGA. Une société qui édite et développe une plateforme logicielle web du même nom. Commercialisée en mode SaaS (par abonnement), cette plateforme a pour but d’améliorer le BFR des organisations, d’anticiper leurs besoins de financement, de connaître ce qu’elles dépensent tout en les aidant à déterminer leurs stratégies de développement. Un outil dont la mission consiste, vous l’aurez compris, à assainir les pratiques de gestion. Et si par «monitoring» et «reporting», il convient respectivement de comprendre : «solutions permettant de mettre en évidence des éléments de BFR et de trésorerie». Mais également : «récupération d’informations au sein d’une base de données»…

Il importe tout autant de percevoir qu’il n’est, selon Etienne Téqui, pas question de proposer aux organisations la simple «photographie» d’un instant qui fixerait leurs données sans jamais les voir évoluer. Bien au contraire ! TAIGA aspire à dresser, pour les entreprises, une « vidéo » de leurs informations de trésorerie passées, présentes et futures afin qu’elles puissent avoir accès à des indications dynamiques.

Vous avez-dit «innovantes» ?

Concrètement, la mise en place de la solution logicielle TAIGA s’effectue en deux temps et ne nécessite aucune installation spécifique. Après avoir paramétré un module correspondant à l’environnement de reporting de la société cliente, les consultants de TAIGA forment les collaborateurs désignés sur site ou par l’intermédiaire de vidéoconférences. TAIGA leur fournit ensuite des login et des mots de passe pour leur permettre d’accéder à la plateforme.

Développés, à l’origine, pour les besoins d’un groupe mondial, les outils signés TAIGA sont, de ce fait, tous conçus pour être multilingues. Une approche internationale due au fait que le BFR et la trésorerie s’analysent de la même manière partout dans le monde et que la clientèle de TAIGA dispose généralement de filiales implantées aux quatre coins de la planète.

Mais ce qui fait véritablement la différence entre les solutions proposées par TAIGA et les autres, c’est bien leur aspect « dédié » commente Etienne Téqui. Et de préciser : « À ma connaissance, peu de concurrents présentent à ce jour des solutions spécifiques sur le BFR et de la prévision de trésorerie. C’est pourquoi nous avons créé des modules flexibles et personnalisables, adaptables aux besoins de nos clients (il est préférable de ne pas mettre « sur-mesure » car aujourd’hui tout le monde utilise ce terme pour définir son expertise) ».

Au-delà du logiciel, TAIGA fournit un accompagnement et une prestation de conseil pour former et accompagner les collaborateurs aux outils proposés. À cela s’ajoute une hotline «qualitative» puisque chaque consultant est à l’écoute des besoins exprimés par l’entreprise cliente. « Nous sommes en train de nous organiser pour que, de façon régulière, nos équipes proposent aux sociétés des analyses concernant leurs données qui leur seront transmises (il faut un « s » ici) à un rythme régulier », explique Etienne Téqui. Et d’ajouter : « Nous souhaitons que nos clients obtiennent, grâce à nos solutions, une amélioration de la qualité de leurs prévisions de trésorerie comme une diminution de leur BFR. Nous aspirons à faire évoluer nos outils en trouvant de nouveaux critères de comparaison pour leur permettre de comparer leurs performances ».

Aujourd’hui, TAIGA développe aussi des offres industrialisées « clés en main » destinées aux PME et souhaite s’implanter partout dans le monde. C’est actuellement le cas en Russie. En décembre 2012, l’éditeur était reconnu « Jeune entreprise innovante » par le pôle Finance Innovation. En mars 2013, TAIGA était désignée en tant qu’ « Entreprise innovante » par la même instance. De quoi donner à toute l’équipe de TAIGA l’envie de continuer sur sa lancée en faisant, toujours, rimer « innovation », avec « confiance, transparence et agilité ».